Sélectionner une page
Les troubles de l’alimentation : les conséquences sur votre santé intestinale et sur votre digestion

le 06.06.2022

Miam&Fit-les-conséquences-des-toubles-de-l-alimentation-sur-la-santé-intestinale-et-digestive

Les troubles de l’alimentation ou avoir une alimentation désordonnée sont un réel problème actuellement. Avoir l’idéalisation des corps, beaucoup d’entre nous n’aiment pas son corps, le critiquent et le rejettent. Avec toutes ces tendances à la mode, nous nous sentons obligés d’avoir le “summer body” ou le “bikini body”. Et, les conséquences peuvent être graves, car généralement, les troubles du comportement alimentaire et les troubles digestifs se côtoient fréquemment.

En effet, une étude a révélé que parmi les femmes diagnostiquées avec un trouble de l’alimentation, 50% répondaient aux critères du SII (syndrome de l’intestin irritable), et 98% répondaient aux critères d’au moins un trouble fonctionnel de l’intestin (1). Et, bien que la plupart des preuves suggèrent que les troubles de l’alimentation vient souvent en premier, nous avons certainement affaire à l’histoire de la poule et de l’œuf (qui était présent avant l’autre ???) (2)

Déterminons si les troubles de l’alimentation ont causé vos troubles digestifs et comment sont-ils liés. Regardons ce que la science nous dit à ce sujet.

1. Le lien entre vos intestins et les troubles de l’alimentation

a. Une consommation d’air excessive

Il est vrai que, lors d’une perte de poids, nous avons tendance à remplir notre assiette avec des aliments à volume élevé pour nous aider à supprimer notre appétit et à réduire notre consommation en calorie. Néanmois, consommer beaucoup d’aliments remplis d’air comme le pop-corn ou les gateaux de riz, mâcher beaucoup de chewing-gum ou boire beaucoup de boissons gazeuses pour supprimer l’appétit peut entraîner l’ingestion de beaucoup d’air. Et bien que l’air ne contienne pas de calorie, cela ajoute du volume dans votre intestin, ce qui donne à nouveau la sensation et l’apparence de ballonnement.

b. Une consommation en fibre excessive

Saviez-vous qu’il n’était pas rare que les troubles de l’alimentation ou une alimentation désordonnée proviennent d’un régime alimentaire ou d’efforts de perte de poids complètement innocents et apparemment “normaux” ? Et, oui, il est courant pour les personnes qui essaient de “manger sainement” ou “de perdre du poids” de réduire leur consommation de glucides raffinés ou de graisses tout en augmentant leur consommation d’aliments faibles en calories et riches en fibres comme les légumes et les fruits.

Consommer une super charge de FODMAP ou même simplement des aliments riches en fibres peut provoquer un excès de gaz et des ballonnements, surtout s’il y a déjà une dysbiose ou une prolifération de bactéries.

De même, les personnes qui consomment beaucoup de collations ou snacks riches en fibres, comme les barres et les boissons, peuvent se retrouver gonflées par la fibre d’inuline ajoutée. Notez que l’inuline est une fibre prébiotique, elle est donc techniquement saine pour l’intestin. Mais pour les personnes dont les tripes sont déjà compromises, c’est un FODMAP assez aggressif qui est connu pour provoquer des gaz et des ballonnements.

c. La dysbiose intestinale

Alors, j’ai toujours affirmé que la variété est le piment de la vie. Et, ce n’est pas seulement pour vous nourrir, mais aussi pour nourrir vos bactéries intestinales. L’une des conséquences des troubles de l’alimentation est que la variété limitée des aliments peut perturber l’équilibre des bactéries dans l’intestin et la production d’enzymes digestives, c’est la dysbiose du microbiote intestinal. Tout cela peut alors exacerber ou provoquer potentiellement des intolérances alimentaires.

Ainsi, par exemple, si vous supprimez complètement les produits laitiers de votre alimentation parce qu’un influenceur vous a dit que les produits laitiers sont toxiques, votre corps cessera de produire les enzymes nécessaires à la digestion des produits laitiers. Ensuite, lorsque vous “dérapez” ou que vous avez “une journée de triche” ou “cheat day” et que vous mangez des produits laitiers, vous vous sentirez probablement vraiment malade, ce qui ne fera que renforcer la peur de cet aliment.

Mais pas de panique car cette baisse de production d’enzymes est réversible lorsque nous recommencons à manger normalement. En fin de compte, le résultat de la dysbiose intestinale est en fait plus de ballonnements, d’indigestion, de gaz, de diarrhée ou de constipation chronique.

d. Une mauvaise motilité intestinale

Sachez qu’une restriction calorique sévère affame littéralement vos organes vitaux. Dans les cas les plus graves, les conséquences des troubles de l’alimentation peuvent entraîner une insuffisance cardiaque et la mort. Et, naturellement, cela signifie que les organes digestifs commencent à s’atrophier (c’est-à-dire à s’affaiblir), ce qui peut entraîner de la constipation, des ballonnements, des gaz et une gastroparésie, soit une mauvaise motilité intestinale.

La gastroparésie est un trouble fonctionnel digestif qui se traduit par un dysfonctionnement de l’activité musculaire gastrique, donc de l’estomac, qui provoque un problème souvent chronique de la vidange de celui-ci. Donc cela empêche l’estomac de se vider correctement et les aliments y demeurent trop longtemps, entraînant des douleurs abdominales et des ballonnements.

La recherche suggère que les ballonnements sont significativement plus élevés chez les personnes atteintes de troubles de l’alimentation, tout comme les nausées, les reflux acides et la satiété prolongée après un repas (2). Et comme de nombreuses personnes ayant des antécédents d’alimentation désordonnée sont hyper conscientes de leurs sensations corporelles, si elles ressentent des ballonnements après avoir mangé quelque chose, cela est interprété comme une sensation de “gros” ou une prise de poids, ce qui peut alors entraver leur progression vers la récupération.

e. Les édulcorants dans les produits minceurs

Le sucre est l’un des ingrédients les plus diabolisés de la communauté du bien-être ou de l’alimentation. Donc beaucoup de personnes qui essaient de perdre du poids, ou même simplement “d’être en meilleure santé”, l’échangent contre le “sans sucre”. Je me suis déjà prononcée sur les édulcorants artificiels utilisés dans les aliments tels que l’aspartame, l’acésulfame K, etc… Et, comme mentionné dans ma vidéo et dans mon article, ils sont sans danger dans le cadre d’une alimentation EQUILIBREE ET MODEREE. Les quantités utilisées par les industriels sont infimes.

Néanmoins, sachant que c’est la dose qui fait le poison, il est évident que, tout comme consommer un excès de sucre, consommer un excès d’édulcorants peut provoquer des troubles digestifs. Donc consommer les édulcorants AVEC MODERATION est peu susceptible d’être nocif pour votre santé.

f. Les laxatifs

L’utilisation de laxatifs, qu’il s’agisse de produits pharmaceutiques, de compléments comme le magnésium ou d’aliments comme le café, n’est pas rare dans la vie des personnes atteintes de troubles de l’alimentation. Cela peut être dans le cadre d’une altération de la fonction intestinale due à la dénutrition, ainsi les gens ont besoin d’un laxatif, ou pour favoriser la perte de poids, ou même pour supprimer l’appétit.

Mais l’abus de laxatifs altère essentiellement le tonus musculaire normal du système digestif, ce qui entraîne un” intestin paresseux” incapable de fonctionner normalement (3). Comme vous pouvez l’imaginer, cela devient un cercle vicieux…

Miam&Fit-les-conséquences-des-toubles-de-l-alimentation-sur-la-santé-intestinale-et-digestive-2

g. L’impact des régimes d’élimination

Beaucoup de régimes utilisés pour taiter les troubles digestifs sont très restrictifs. Les régimes alimentaires comme les régimes d’élimination à faible teneur en FODMAP déclenchent souvent des troubles de l’alimentation. Et, ces régimes d’élimination (soi-disant innocents souvent prescrits par les naturopathes) entraînent une véritable peur de la nourriture. Alors que vous pensez bien faire en éliminant les aliments riches en FODMAP, cela peut provoquer des troubles digestifs dont les ballonnements et des inconforts digestifs.

h. L’axe cerveau-intestin

Cet axe fait l’objet de nombreuses recherches et ce que nous trouvons est de plus en plus extraordinaire. Nous savons maintenant que cet axe est essentiel car nous avons découvert de nos intestins sont directement reliés à notre cerveau. Ainsi, notre santé mentale est également liée à notre santé digestive.

La recherche suggère que chez les patients souffrant de troubles de l’alimentation, des signes psychologiques spécifiques comme l’anxiété ont tendance à prédire des troubles fonctionnels de l’intestin comme le SII (syndome de l’intestin irritable), les ballonnements et la constipation (2). Il est possible qu’un trouble de santé mentale soit au coeur de ces deux problèmes, et il est également possible que l’un perpétue l’autre.

Ainsi, par exemple, les personnes souffrant de troubles de l’alimentation auront souvent de l’anxiété à l’idée de manger ou face à certains aliments qu’elles ne jugent pas “sûrs”, ce qui peut se manifester par des symtômes physiques comme des ballonnements, de la constipation et des gaz.

2. Comment traiter nos intestins sans déclencher de troubles de l’alimentation ?

Bon, regardons maintenant les solutions pour traiter ce trouble fonctionnel de l’intestin sans perpétuer davantage votre trouble de l’alimentation.

Conseil #1 : Mangez des repas de manière régulière

Mangez des repas et des collations de manière régulière à intervalles réguliers chaque jour. Il s’agit d’une alimentation mécanique.

Généralement, vous mangerez environ 3 repas et 2-3 collations par jour. Je sais que cela semble contre intuitif et que cela peut faire peur. Mais, c’est souvent nécessaire pour que de nombreuses personnes retrouvent les signaux de la faim et régulent les schémas de motilité normaux.

L’alimentation intuitive n’est tout simplement pas vraiment possible pour les personnes souffrants de troubles alimentaires actifs, alors gardez à l’esprit qu’il est NORMAL que cela ne semble pas très intuitif au début.

Conseil #2 : Focalisez-vous sur la variété

Travaillez autant que possible vers la plus grande variété d’aliments. Encore une fois, je reconnais à quel point cela peut être effrayant, mais il est impératif que vous commenciez à vous exposer pour réduire vos peurs alimentaires, mais aussi pour aider à améliorer la diversité bactérienne afin que ces créatures travaillent en votre faveur.

Conseil #3 : Gérez votre stress

Concentrez-vous sur les soins personnels et la gestion du stress. Un esprit stressé signifie un intestin stressé, nous devons donc nous attaquer à certaines des émotions profondes avant de pouvoir changer les stratégies d’adaptation problématiques.

Conseil #4 : Détoxifez-vous des médias sociaux

Ne suivez pas tout influenceur qui promet de guérir votre intestin avec un autre régime et travaillez avec une équipe qui a de l’expérience avec les troubles fonctionnels de l’intestin et les troubles de l’alimentation. Si un médecin ne dépiste pas les troubles de l’alimentation ou ignore vos antécédents tout en vous prescrivant un autre régime restrictif, c’est un tros gros NON !!!!!

Miam&Fit-les-conséquences-des-toubles-de-l-alimentation-sur-la-santé-intestinale-et-digestive-3

Conseil #5 : Gérez vos symptômes sans restriction

Je vais être honnête avec vous : il va y avoir des jours difficiles, émotionnellement et physiquement. Essayez de gérer vos symptômes au fur et à mesure qu’ils surviennent. Cela peut être un bain chaud, une marche douce, des postures de yoga, une bouillotte ou une tasse de thé à la menthe poivrée lorsque vous ressentez l’apparition de symptômes digestifs. Mais souvenez-vous que cela passera…

Conseil #6 : Envisagez les compléments alimentaires

Bon, je ne suis pas toujours pour les compléments alimentaires car vous pouvez trouver tous les nutriments nécessaires dans la nourriture. Néanmoins, pour ceux qui souffrent de troubles de l’alimentation, manger peut faire peur. Ainsi, pour vous éviter tout stress, considérez les compléments alimentaires.

Je parles des bons compléments alimentaires, bien sûr. Idéalement, travaillez avec un expert qualifié et effectuez tous les tests pertinents pour déterminer vos besoins uniques. Le monde des compléments alimentaires n’est pas parfait et il y a beaucoup de m****, mais pour ceux ayant des tendances alimentaires désordonnées, je préfère que vous AJOUTIEZ des compléments plutôt que de ne rien manger.

Surtout si vous essayez de vous sevrer des laxatifs plus aggressifs et d’améliorer votre motilité intestinale naturelle, un bon régime de fibres peut être la clé.

Pour conclure

Je sais à quel point les conséquences des troubles de l’alimentation peuvent être inconfortables. Et, honnêtement, sachez que pendant votre guérison, vous vous sentirez probablement pire, émotionnellement et physiquement. Et, malheureusement, ce n’est qu’une des conséquences des troubles de l’alimentation. Mais, comme toute chose passe, vous vous sentirez tellement mieux après.

Si vous pratiquez l’alimentation mécanique, vous vous sentirez probablement inconfortablement rassasié entre les repas et cela peut être déroutant. Cela passera. Vous ressentirez également quelques conséquences des troubles de l’alimentation comme des ballonnements, des gaz, des bouffissures, des endémies et d’autres symptômes digestifs. Votre corps commencera à rattraper la production d’enzymes, à déplacer les fluides et les électrolytes et le profil bactérien de vos intestins sera recalibré.

Vous ne pourrez peut-être pas manger tous les aliments sans une sorte de symptôme, du moins au début. Mais selon la littérature et l’expérience, les symptômes s’améliorent de manière significative dans pratiquement tous les cas lorsque vous commencez à manger suffisamment de calories, suffisamment de variété et que vous êtes capable de gérer la peur et le stress de manger. Rappelez-vous, c’est un long jeu, mais cela en vaut la peine pour la liberté à long terme !!!

Commentez et Partagez notre article !

J’espère que cet article vous a plu et vous aidera à guérir votre relation avec votre corps et la nourriture. Bien sûr, je recommande fortement de demander l’aide d’un diététicien ou d’une diététicienne qualifié(e) ou d’un professionnel de la santé qui peut vous aider à répondre à vos besoins uniques.

Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez à nous laisser des commentaires. Nous serons ravis de vous entendre !

Céline Maetti

Diététicienne/Nutritionniste

Je suis moi-même passée par toutes les croyances sur notre santé (régimes, exercices intensifs,...) J'ai traversé de nombreuses étapes avant de réaliser ce qu'on nous cache réellement.
Etudiant pendant plus de 15 ans les recherches scientifiques, je souhaite partager avec le plus grand nombre ce que j'ai pu découvrir. Et c'est avec toute une équipe d'experts dans leur domaine que j'ai construit les programmes Miam&Fit. Mon objectif est d'aider les gens à retrouver la santé et à aimer leur vie !

Si vous avez aimé mon article, laissez moi un petit commentaire laughing.

Vous souhaitez en savoir plus ? Regardez notre page ici.

Bibliographie :

(1) PEREZ M. E., COLEY B., CRANDALL W., et al. “Effect of nutritional rehabilitation on gastric motility and somatization in adolescents with anorexia” – Journal of Pediatrics, 2013, 163(3), pp. 867 – 872.e.1. DOI : 10.1016/j.peds.2013.03.011

(2) BOYD C., ABRAHAM S., et KELLOW J. “Psychological features are important predictors of functional gastrointestinal disorders in patients with eating disorders” – Scandinavian Journal of Gastroenterology, 2005, 40(8), pp. 929 – 935. DOI : 10.1080/00365520510015836

(3) ROERIG J. L., STEFFEN K. J., MITCHELL J. E. et al. “Laxatives abuse : epidemiology, diagnosis and management” – Drugs, 2010, 70(12), pp. 1487 – 1503. DOI : 10.2165/1189640-000000000-00000

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à ma newsletter !

Des conseils exclusifs sur l'alimentation intuitive, la liberté alimentaire et l'acceptation corporelle livrés directement dans votre boîte mail !

Recevez gratuitement nos 5 plans de nutrition ainsi que nos recettes, vidéos et nouveaux articles en matière de bonne santé...

Nous respectons votre vie privée. Toutes vos informations sont 100% sécurisées et ne seront jamais communiquer.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

VOIR D’AUTRES POSTS

Muffins aux mûres et à l’orange (keto ou céto)

Muffins aux mûres et à l’orange (keto ou céto)

Cookies Vegan au chocolat amandesNiveau FacileTemps 28 MinPortions 4 portionsNiveau FacileTemps 28 MinPortions 4 portionsCalories 144Protéines 8gLipides 10gGlucides 2gSucre 0gFibre 1gCalories 144Glucides 2gProtéines 8gSucre 0gLipides 10gFibre 1gCes muffins aux mûres...

Cookies Keto

Cookies Keto

Cookies KetoNiveau FacileTemps 20 MinPortions 20 biscuitsNiveau FacileTemps 20 MinPortions 16 biscuitsCalories 172Protéines 4gLipides 14gGlucides 7gSucre 4gFibre 3gCalories 172Glucides 7gProtéines 4gSucre 4gLipides 14gFibre 3gCes biscuits vegan au citron et aux...

Muffins aux mûres et à l’orange (keto ou céto)

Muffins aux mûres et à l’orange (keto ou céto)

Cookies Vegan au chocolat amandesNiveau FacileTemps 28 MinPortions 4 portionsNiveau FacileTemps 28 MinPortions 4 portionsCalories 144Protéines 8gLipides 10gGlucides 2gSucre 0gFibre 1gCalories 144Glucides 2gProtéines 8gSucre 0gLipides 10gFibre 1gCes muffins aux mûres...

Cookies Keto

Cookies Keto

Cookies KetoNiveau FacileTemps 20 MinPortions 20 biscuitsNiveau FacileTemps 20 MinPortions 16 biscuitsCalories 172Protéines 4gLipides 14gGlucides 7gSucre 4gFibre 3gCalories 172Glucides 7gProtéines 4gSucre 4gLipides 14gFibre 3gCes biscuits vegan au citron et aux...

CONNEXION

Des articles sur votre alimentation livré directement dans votre boite mail.

Pin It on Pinterest

Share This