Sélectionner une page
Les tisanes et thés pour soulager les ballonnements sont-ils sains ou totalement extravagants ?

02.04.2019 révisé le 29.09.2021

Miam&Fit_thé-et-tisanes-pour-les-ballonnements

Les thés et les tisanes sont de superbes boissons, particulièrement dans la communauté de la perte de poids ou de la médecine alternative. Et, une grande partie de ceux-ci est due aux affirmations comme quoi le thé ou la tisane aide à soulager les ballonnements, les crampes abdominales et autres problèmes digestifs.

Tandis que certaines personnes prétendent que le thé les aide à se sentir “plus léger” et moins gonflé le matin, je souhaitais découvrir ce que la recherche nous dit sur les thés détox et les tisanes présumés pour soulager les ballonnement. Et, si une tasse de tisane peut réellement aider à traiter l’indigestion.

Alors, boire du thé ou de la tisane pour soulager les ballonnements : vérité ou BS (bullshit*) ?

Jetons un coup d’œil à des tisanes communes qui sont souvent associés au traitement des problèmes digestifs ou de “détoxication”, et voyons ce que la recherche nous dit sur la réduction des ballonnements.

1. Le thé à la menthe poivrée

Pendant des siècles, la menthe poivrée a été utilisée en médecine traditionnelle. L’huile de menthe poivrée est souvent utilisée pour traiter les problèmes digestifs, les maux de tête, le rhume, les nausées et bien plus. Une des façons les plus courantes que la plupart des gens consomment la menthe poivrée est dans le thé. La menthe poivrée se trouve dans une grande variété de thés et de tisanes parce que ce n’est pas cafféiné. Avec sa popularité massive, je voulais savoir si cela fonctionne comme une cure détox ou une aide pour les ballonnements.

Bon, est-ce que le thé à la menthe poivrée peut avoir un impact sur le gonflement du ventre ?

Le thé à la menthe poivrée est souvent considéré comme un outil de “déblocage”, en raison de la recherche affirmant qu’il peut traiter les symptômes chez les personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable (SII) ou du côlon irritable (SCI).

Lors d’une revue systématique et d’une méta-analyse de 2014, les personnes atteintes de SCI traitées avec l’huile de menthe poivrée pendant 2 semaines ont connu un soulagement des symptômes de manière significative par rapport au groupe placebo (1). De plus, dans une petite étude de 2016, les capsules d’huile de menthe poivrée permirent de réduire les symptômes de SCI après 4 semaines par rapport au groupe placebo (2).

Bien que ces résultats soient prometteurs, rappelons, tout de même,  deux choses :

  • Ces études ont utilisé de l’huile de menthe poivrée et non des thés de menthe poivrée brassées. Les huiles de menthe poivrée sont une version beaucoup plus concentrée de la menthe poivrée par rapport aux feuilles de menthe poivrée.
  • Ces études n’ont été menées que chez les personnes atteintes de SCI, et non chez des individus en santé donc sans SCI.

Outre le SCI, il y a eu de nombreux tests in vitro (donc dans des éprouvettes) et d’études sur les animaux qui suggèrent que les flavonoïdes trouvés dans la menthe poivrée peuvent détendre l’intestin, soulager les spasmes intestinaux et traiter les douleurs abdominales et de ballonnement (3). Petit rappel sur le fait que ce n’était que des études in vitro et sur des animaux utilisant de l’huile de menthe poivrée et non du thé.

Jusqu’à présent, il n’y a pas eu d’études sur le thé de menthé poivrée pour les ballonnements chez les personnes en bonne santé. Donc la recherche, à ce jour, n’a pas constaté que le thé de menthe poivrée pouvait réduire les ballonnements. Mais l’huile de menthe poivrée peut avoir des effets prometteurs pour soulager les symptômes chez les personnes atteintes de SCI.

Mais sachant qu’il est peu coûteux et savoureux, et si cela vous apaise, allez-y ! Faites vous plaisir !

2. Le thé de baume au citron

Le baume au citron provient de la famille de la menthe et est utilisé dans divers contextes, du culinaire à des fins médicales. Le baume au citron est souvent utilisé aujourd’hui comme une aide digestive et dormante. Il peut être trouvé dans le thé, en tant que complément, comme en huile essentielle ou appliquée sur la peau comme une lotion. Mais, est-ce que ces thés de baume au citron réduisent les ballonnements ?

La recherche “teatox” ou sur les thés détox est véritablement parsemé sur le thé de baume au citron. La seule étude appropriée que j’ai pu trouver impliquant des humains est une étude pilote de 2006 (4). Cette étude comprenait 32 personnes atteintes du SCI. Ils ont reçu des géllules de Carmint, c’est-à-dire qui contiennent des extraits de Melissa officinalis, également Baume de citron. Le groupe, ayant reçu les géllules de Carmint pendant huit semaines, a connu une faible gravité et une faible fréquence de douleur ou gêne abdominale par rapport au groupe placebo.

D’autres études menées sur des humains évaluant les baumes de citron n’ont été étudiées que chez les personnes atteintes du SCI (5). Mais, elles ont constaté que cela pourrait être efficace pour réduire la douleur et la constipation abdominales.

Il s’agit, bien sûr, d’un bon point de départ pour la rechecher sur le SCI, mais cela ne nous dit certainement pas grand chose sur le rôle du baume de citron sur les personnes en bonne santé ayant des symptômes de ballonnements de manière générale. Ainsi, aucune recherche à ce jour n’a constaté que le thé de baume de citron est efficace pour réduire les ballonnements. Mais cela peut aider à réduire les douleurs constipatrices et abdominales chez les personnes atteintes du SCI.

3. Le thé d’absinthe

L’absinthe est une herbe typiquement utilisée dans les huiles pour traiter les problèmes digestifs. Son nom unique provient du fait qu’elle est utilisée traditionnellement pour traiter des infestations de vers et de parasites. Mais, il n’y aucune preuve à l’appui de cette utilisation. En thé, l’absinthe est décrite comme ayant un goût amer, et c’est pourquoi de nombreuses personnes prétendent que cela peut améliorer la digestion.

Selon une étude menée sur des humains, l’absinthe procure un peu de soulagement de l’indigestion en stimulant l’activité digestive (6). Mais, concernant les ballonnements, cela n’a pas été examiné dans cette étude. Dans d’études menées in vitro, l’absinthe peut avoir des propriétés antivirales et est souvent utilisée en association avec d’autres thérapies ; par exemple pour traiter le paludisme résistant aux médicaments (7) (8).

Tandis que l’absinthe peut être efficace dans certains domaines de la santé, il ne semble pas y avoir de recherche pour soutenir son utlisation dans la réduction des ballonnements.

4. Le thé au gingembre

Le gingembre est souvent l’un des ingrédients connu pour traiter l’indigestion, la nausée et même la douleur musculaire. Une récente étude de 2019 a révélé qu’une dose quotidienne de 1500 mg de gingembre est bénéfique pour le soulagement des nausées (9). Le gingembre se trouve sous une grande variété de formes comme des bonbons, séché, en complément alimentaire ou sous forme de thé. Bon, si cela est si populaire c’est que cela doit fonctionner et contribuer au soulagement des ballonnements ?

Une étude menée en 2015 a évalué l’utilisation de Prodigest, une combinaison standardisée d’extraits de gingembre et d’extraits d’artichaut, sur des patients atteints de dyspepsie fonctionnelle (10). (C’est un autre nom pour indigestion). Les symptômes incluent la nausée, la sensation d'”être plein”, les douleurs abdominales supérieurs et les ballonnements. Cette étude révéla que les patients atteints de dyspepsie et prenant du prodigest pendant quatre semaines ont amélioré leurs symptômes par rapport au placebo.

Le gingembre pourrait aider à alléger des symptômes de ballonnements et à réduire les nausées chez les personnes atteintes de dyspepsie. Cependant, concernant la population générale, il n’est pas clair que le gingembre peut réellement réduire les ballonnements. De plus, nous ne savons pas grand chose sur la façon dont le thé au gingembre peut améliorer les symptômes de ballonnements.

Miam&Fit_thé-detox-et-perte-de-pois-ballonnements-2

5. Le thé au fenouil

Le fenouil est une herbe vivace qui fait partie de la famille des carottes et qui a un fort goût de réglisse. Le thé au fenouil est considéré comme une aide digestive, à partir des ballonnements jusqu’au gaz et aux crampes. Le thé au fenouil est fait à partir de graines d’un fenouil. Bon, est-ce que cela soulage l’indigestion et les ballonnements ?

Le fenouil est souvent associé à la digestion car il peut agir comme diurétique. Ce qui signifie que vous faites beaucoup pipi et vous “évacuez” des sels, des métabolites et d’autres “toxines” du corps. Le fenouil est souvent un ingrédient commun dans les compléments de perte de poids et les thés détox pour cette raison spécifique. Dans des études menées sur des animaux, les graines de fenouil ont montré un effet diurétique significatif et peuvent également être efficace dans le traitement de la constipation (pouvant causer des ballonnements) (11) (12).

Le fenouil est activement utilisé dans le traitement de la constipation qui peut sembler être l’une des principales causes des ballonnements apparents. Cependant, il n’y a toujours pas assez d’études pour recommander l’utilisation du thé de fenouil pour le soulagement des ballonnements.

6. Le thé à la racine de gentiane

La gentiane est une herbe qui appartient à une famille de plantes à fleurs. La racine de gentiane est utilisée en médecine. Tout comme l’absinthe, la racine de gentiane est une plante de dégustation amère qui est souvent utilisée dans le traitement des problèmes digestifs. Et, concernant la réduction des ballonnements ?

Selon plusieurs rapports d’évaluation de European Medicines Agency (Agence Européenne Médicale), la gentiane peut augmenter la sécrétion de jus gastrique et de bile pour faciliter la digestion (13). Toutefois, les chercheurs d’une revue de 2015 suggèrent que cela n’a pas été prouvé. Et, que des bitters comme la gentiane sont sous-estimés parce que nous n’avons pas les outils pour évaluer les niveaux de sécrétions digestives (14). Pour l’instant, des bitters tels que la racine de gentiane ne semblent être efficaces que chez les personnes atteintes de digestion altérée. Et à ce jour, le rôle de la gentiane n’est pas clair dans l’amélioration de la digestion et des ballonnements chez les personnes en bonne santé.

La racine de gentiane n’a pas été étudiée scientifiquement et la communauté scientifique semble divisée sur son rôle dans la digestion, sans parler du soulagement des ballonnements. Nous devrons donc attendre plus d’études.

7. Le thé à la camomille

On a constaté que la camomille empêche potentiellement le développement d’ulcères gastriques (15). Mais cela a été trouvé lorsque la camomille était combinée à un groupe d’autres substances d’herbes dans le complément liquide Iberogast. Certaines de ces substances comprenaient une feuille de baume au citron, une feuille de menthe poivrée et une racine de réglisse.

Il est difficile de réellement évaluer l’efficacité de la camomille dans la digestion lorsqu’elle est utilisée en combinaison avec d’autres substances. Bien qu’il ne soit pas clair que le thé à la camomille améliore les ballonnements, la recherche a constaté que le thé à la camomille peut améliorer la qualité du sommeil et atténuer la dépression des femmes post-partum (16).

De toute évidence, ces études n’ont été menées que chez les femmes post-partum. Mais cela vaut toujours la peine d’avoir une tasse de thé à la camomille avant de se coucher si vous avez du mal à dormir.

La plupart des preuves permettant de soutenir l’utilisation du thé à la camomille pour la digestion montrent que cela peut empêcher le développement d’ulcères gastriques. Ces résultats ont été trouvés lorsque la camomille a été combinée à d’autres herbes. Ce qui ne montre pas clairement à quel point le thé à la camomille, seul, est efficace. Cela dit, il est généralement sain, sans cafféine et peut avoir d’autres avantages pour le sommeil. Ce n’est donc pas une mauvaise chose de boire une bonne tasse de thé à la camomille !

8. Le thé à la racine d’Angélique

La racine d’Angélique est également connue sous le nom de céleri sauvage. Elle est décrite comme ayant un goût amer. Et, elle est également souvent utilisée dans le complément Iberogast et STW 5 pour favoriser une digestgtion saine. Alors, vrai ou fake ?

Une étude datant de 2015 montre que la préparation à base de plantes STW 5 stimule les sucs digestifs pour favoriser la digestion et peut être efficace dans le traitement de la constipation dans la population atteinte du SCI (17). Tout comme avec la camomille, il est impossible de connaître le véritable effet de cette racine sur la digestion. Car elle est également associée à d’autres extraits de plantes comme les feuilles de mélisse, les feuilles de menthe poivrée, le carvi, la racine de réglisse, la fleur de camomille et le fruit du Chardon-Marie.

La racine d’Angélique en combinaison avec d’autres extraits de plantes peut être efficace pour favoriser la digestion et traiter la constipation chez les personnes atteintes du SCI. Mais, on ne sait pas vraiment quels sont ses effets en soi, l’impact sur notre digestion lorsqu’elle est sous forme de thé et si cela réduit les ballonnements.

Miam&Fit_thé-et-tisanes-pour-les-ballonnements

Pour conclure

Nous avons examiné une grande variété de thés et tisanes courants pour les ballonnements. Et, l’essentiel semble être que nous avons besoin de beaucoup plus d’études humaines qui examinent spécifiquement ces thés pour les ballonnements chez les personnes en bonne santé. Beaucoup de ces allégations sont issues d’études sur les personnes atteintes de SCI ou utilisent des formes concentrées de ces herbes comme des huiles plutôt que des thés. Même si nous avions fait des recherches sur les thés, nous aurions besoin de connaître le temps de trempage et de rapport thé/eau standardisées pour obtenir une “dose clinique”.

En fin de compte, nous ne pouvons pas vraiment faire confiance aux résultats de la plupart des recherches spécifiquement sur les thés de désintoxication ou les thés contre les ballonnements. Car les quantités de ces herbes utilisées ne seraient probablement pas celles de votre tasse de thé.

Mais du coup, y-a-t-il un gros rique à essayer ces thés pour améliorer votre digestion ? Bien sûr que non ! La plupart (à l’exception des programmes spécifiques de thé détox ou “teatox” coûteux pour la perte de poids), présentent un risque assez faible en termes d’effets secondaires et de sécurité. Et, ils sont généralement peu coûteux. Alors si vous aimez le thé à la menthe (comme moi !) proftez-en !! Si vous aimez la camomille, foncez !

Personnellement, j’en bois souvent. Surtout en saison fraîche. Ce sont des boissons apaisantes, relaxantes et c’est également une façon savoureuse de boire plus, surtout en hiver. Mais, je ne compterais pas là-dessus pour dégonfler ou guérir des problèmes digestifs. Et, certainement pas pour perdre du poids !!!

Commentez et Partagez notre article !

J’espère que cet article vous a plu et vous aidera à guérir votre relation avec votre corps et la nourriture.

Avez-vous déjà essayer ces thés ou tisanes dans le but d’arranger votre système digestif ? Partagez et commentez ! Nous serons ravis de vous entendre !

Céline Maetti

Diététicienne/Nutritionniste

Je suis moi-même passée par toutes les croyances sur notre santé (régimes, exercices intensifs,...) J'ai traversé de nombreuses étapes avant de réaliser ce qu'on nous cache réellement.
Etudiant pendant plus de 15 ans les recherches scientifiques, je souhaite partager avec le plus grand nombre ce que j'ai pu découvrir. Et c'est avec toute une équipe d'experts dans leur domaine que j'ai construit les programmes Miam&Fit. Mon objectif est d'aider les gens à retrouver la santé et à aimer leur vie !

Si vous avez aimé mon article, laissez moi un petit commentaire laughing.

Vous souhaitez en savoir plus ? Regardez notre page ici.

Bibliographie :

(1) KHANNA R., MACDONALD J. K., et LEVESQUE B. G. “Peppermint oil for the treatment of irritable bowel syndrome : a systematic review and meta-analysis” – Journal of Clinical Gastroenterology, 2014, 48(6), pp. 505 -512. DOI : 10.1097/MCG.0b013e3182a88357

(2) CASH B. D., EPSTEIN M. S., et SHAH S. M. “A novel delivery system of peppermint oil is an effective therapy for irritable bowel syndrome symptoms” – Digestive Diseases and Sciences, 2016, 61(2), pp. 560 – 571. DOI : 10.1007/s10620-015-3858-7

(3) MCKAY D. L., et BLUMBERG J. B. “A review of the bioactivity and potential health benefits of peppermint tea (Mentha piperita L.)” – Phytotherapy Research, 2006, 20(8), pp. 619 – 633. DOI : 10.1002/ptr.1936

(4) VEJDANI R., SHALMANI H. R. M., MIR-FATTAHI M., et al. “The efficacy of an herbal medicine, Carmint, on the relief of abdominal pain and bloating in patients with irritable bowel syndrome : a pilot study” – Digestive Diseases and Sciences, 2006, 51(8), pp. 1501 – 1507. DOI : 10.1007/s10620-006-9076-3

(5) RAHIMI R., et ABDOLLAHI M. “Herbal medicines for the management of irritable bowel syndrome : a comprehensive review” – World Journal of Gastroenterology, 2012, 18(7), pp. 589 – 600. DOI : 10.3748/wjg.v18.i7.589

(6) MCMULLEN M. K., WHITEHOUSE J. M., et TOWELL A. “Bitters : time for a new paradigm” – Evidence based complement alternative medicines, 2015, 2015, pp. 670504. DOI : 10.1155/2015/670504

(7) KRISHNA S., BUSTAMANTE L., STAINES H. M., et al. “Artemisinins : their growing importance in medicine” – Trends in Pharmacological Sciences, 2008, 29(10), pp. 520 -527. DOI : 10.1016/j.tips.2008.07.004

Bibliographie :

(8) WHITE N. J. “Antimalarial drug resistance” – Journal Clinical Investigation, 2004, 113(8), pp. 1084 – 1092. DOI : 10.1172/JCI21682

(9) BODAGH M. N., MALEKI I., et HEKMATDOOST A. “Ginger in gastrointestinal disorders : a systematic review of clinical trials” – Food Sciences Nutrition, 2019, 7(1), pp. 96 – 108. DOI : 10.1002/fsn3.807

(10) GIACOSA A., GUIDO D., GRASSI M., et al. “The effect of ginger (Zingiber officinalis) and artichoke (cynara cardunculuns) extract supplementation on functional dyspepsia : a randomised, double-blind, and placebo-controlled clinical trial” – Evidence-based complementary and alternative medicine, 2015, 2015, pp. 915087. DOI : 10.1155/2015/915087

(11) TANIRA M. O. M., SHAH A. H., MOHSIN A., et al. “Pharmacological and toxicological investigations on Foeniculum vulgare dried fruit extract in experimental animals” – Phytotherapy research, 1996, 10(1), pp 33 – 36. DOI : 10.1002/(SICI)1099-1573(199602)10:1<33::AID-PTR769>3.0.CO;2-L

(12) PICON P. D., PICON R. V., COSTA A. F., et al. “Randomized clinical trial of a phytotherapic compound containing Pimpinella anisum, Foeniculum vulgare, Sambucus nigra, and Cassia augustifolia for chronic constipation” – BMC Complementary & Alternative Medicine, 2010, 10(17), pp. 1 – 9. DOI : 10.1186/1472-6882-10-17

(13) KNÖSS W. “Assessment report on Gentiana lutea L., radix” – European Medicines Agency, 2018, rapport, 24 pages. https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-report/draft-assessment-report-gentiana-lutea-l-radix-revision-1_en.pdf

(14) MCKULLEN M. K., WHITEHOUSE J. M., et TOWELL A. “Bitters : time for a new paradigm” – Evidence-based complementary and alternative medicine, 2015, 2015, 8 pages. DOI : 10.1155/2015/670504

(15) KHAYYAL M. T., SEIF-EL-NASR M., EL-GHAZALY M. A., et al. “Mechanisms involved in the gastro-protective effect of STW 5 (Iberogast) and its components against ulcers and rebound acidity” – Phytomedicine, 2006, 13(5), pp. 56 – 66. DOI : 10.1016/j.phymed.2006.03.019

Bibliographie :

(16) CHANG S.-M., et CHEN C.-H. “Effects of an intervention with drinking chamomile tea on sleep quality and depression in sleep disturbed postnatal women : a randomized controlled trial” – Journal of Advanced Nursing, 2016, 72(2), pp. 306 – 315. DOI : 10.1111/jan.12836

(17) ALLAM S., KRUEGER D., DEMIR I., E., et al. “Extracts from peppermint leaves, lemon balm leaves and in particular angelica roots mimic the pro-secretory action of the herbal preparation STW 5 in the human intestine” – Phytomedicine, 2015, 22(12), pp. 1063 – 1070. DOI : 10.1016/j.phymed.2015.08.008

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à ma newsletter !

Des conseils exclusifs sur l'alimentation intuitive, la liberté alimentaire et l'acceptation corporelle livrés directement dans votre boîte mail !

Recevez gratuitement nos 5 plans de nutrition ainsi que nos recettes, vidéos et nouveaux articles en matière de bonne santé...

Nous respectons votre vie privée. Toutes vos informations sont 100% sécurisées et ne seront jamais communiquer.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

VOIR D’AUTRES POSTS

Le régime “KETO” ou cétogène pour la perte de poids

Le régime “KETO” ou cétogène pour la perte de poids

Découvrez, dans cet article, ce qu’est le régime Keto ou cétogène. Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Et est-ce qu’il entraîne vraiment une perte de poids ?
Répondons à toutes ces questions dans cet article.

Les influences sur nos choix alimentaires

Les influences sur nos choix alimentaires

Qui (ou quoi) contrôle quand, quoi et combien vous mangez ? Votre cerveau est influencé par une multitude de choses lors de vos choix alimentaires.
Nous naviguerons à travers ces influences, qu’elles soient physiologiques ou environnementales, conscientes ou inconscientes, hormonales ou neuronales, visuelles ou olfactives.

La vérité sur la combinaison alimentaire ou le régime dissocié

La vérité sur la combinaison alimentaire ou le régime dissocié

22.11.2021Avez-vous déjà entendu parler du régime dissocié ou de la combinaison alimentaire ? Ce régime alimentaire ne concerne pas ce qu'il faut manger ou les quantités. Mais, il met l'accent sur COMMENT mangez, en particulier comment manger les aliments : séparément...

Le régime “KETO” ou cétogène pour la perte de poids

Le régime “KETO” ou cétogène pour la perte de poids

Découvrez, dans cet article, ce qu’est le régime Keto ou cétogène. Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Et est-ce qu’il entraîne vraiment une perte de poids ?
Répondons à toutes ces questions dans cet article.

Les influences sur nos choix alimentaires

Les influences sur nos choix alimentaires

Qui (ou quoi) contrôle quand, quoi et combien vous mangez ? Votre cerveau est influencé par une multitude de choses lors de vos choix alimentaires.
Nous naviguerons à travers ces influences, qu’elles soient physiologiques ou environnementales, conscientes ou inconscientes, hormonales ou neuronales, visuelles ou olfactives.

CONNEXION

Des articles sur votre être-bien livré directement dans votre boite de réception.

Pin It on Pinterest

Share This