Sélectionner une page
Les compléments alimentaires élaborés avec des enzymes digestives aident-elles à soulager les ballonnements ?

05.10.2021

article-compléments-alimentaires-élaborés-avec-des-enzymes-digestives-aident-elles-à-soulager-les-ballonnements

Depuis que l’on a découvert que tout ce qui touche à notre région intestinale avait un impact énorme sur notre bien-être et notre santé, je ne suis pas surprise de voir des compléments alimentaires à base d’enzymes “poussés comme des champignons” dans les étalages des supermarchés. Voici les nouveaux produits qui vont vous aider à contrôler votre digestion et traiter vos ballonnements.

Mais est-ce vraiment nécessaire de prendre des compléments alimentaires contenant des enzymes digestives pour prévenir les ballonnments ? Plongeons-nous dans la recherche pour déterminer si ces enzymes digestives aident à soulager les ballonnements et si vous devriez ou non en prendre.

1. Qu’est-ce que les enzymes digestives ?

Il s’agit de protéines qui aident à décomposer et à métaboliser les aliments que nous mangeons. Et, notre corps est entièrement équipé de ses propres enzymes digestives. Il existe 3 principales enzymes digestives dans le corps qui ciblent et décomposent les macronutriments spécifiques en de plus petits blocs de construction.

a. Les amylases

Elles sont responsables de la décomposition des glucides et des amidons en sucres simples. L’amylase se trouve principalement dans la salive où plus de 50% de l’amidon est digéré (1). N’avez-vous jamais remarqué que lorsque vous mangez un morceau de pain, il devient plus sucré à mesure que vous le mâchez longtemps ?

C’est l’amylase dans votre salive qui travaille et qui décompose le pain en sucres simples.

b. Les protéases

Les protéases décomposent les protéines en acides aminés. Elles se trouvent principalement dans le pancréas, l’estomac et les intestins.

c. Les lipases

Les lipases décomposent les graisses alimentaires en acides gras libres. Elles sont très importantes pour l’absorption des vitamines liposolubles essentielles, notamment les vitamines A, D, E et K.

Mais en plus des enzymes digestives que notre corps produit naturellement, les aliments que nous mangeons peuvent également fournir des enzymes digestives naturelles.

Par exemple, l’ananas contient l’enzyme digestive bromélaïne (ou broméline) qui décompose les protéines en acides aminés. C’est pourquoi le jus d’ananas est souvent utilisé dans les marinades pour attendrir la viande (2).

Les bananes contiennent les enzymes amylases et glucosidases qui décomposent les glucides (3). Cela explique pourquoi nous faisons du pain ou des gâteau à la banane avec nos bananes super mûres (sans compter le fait que nous ne souhaitons pas les gaspiller et les jeter à la poubelle). Car à mesure que les bananes mûrissent, les enzymes augmentent leur activitié et décomposent les glucides en sucres simples plus sucrés.

Notre corps ainsi que les aliments que nous mangeons nous fournissent les enyzmes digestives nécessaires pour métaboliser et absorber les aliments. Si nous n’étions pas équipés de nos propres enzymes digestives naturelles, notre nourriture coulerait à travers nous sans être digérer ni absorbée… la sortie pourrait être alors encombrée…

Mais dans quel cas avez-vous besoin de compléments d’enzymes digestives supplémentaires pour décomposer les aliments ?

2. Les carences en enzymes digestives

Etant donné que notre corps produit naturellement des enzymes digestives, les aliments que nous mangeons sont facilement et efficacement digérés et absorbés sans avoir besoin d’aide supplémentaire. Cependant, un complément d’enzymes digestives peut être nécessaire en cas de diagnostic de déficit en enzymes digestives. Sans enzymes digestives adéquates dans notre système, les aliments ne sont pas correctement digérés. Ce qui, par conséquence, entraîne des symptômes digestifs inconfortables tels que des ballonnements, des douleurs de l’estomac, des gaz et de la diarhée. Sans oublier qu’une mauvaise digestion des nutriments peut également entraîner une perte de poids et une malnutrition (4).

Les causes courantes de carence en enzymes digestives comprennent des conditions qui empêchent le pancréas de produire les quantités appropriées d’enzymes. Cela comprend la pancréatite chronique, la mucoviscidose, le diabète et l’abus d’alcool à long terme (5).

Donc, à moins que nous n’ayez reçu un diagnostic de maladie grave ou de trouble digestif, vous pouvez probablement vous passer des compléments alimentaires à bases d’enzymes digestives.

3. Les enzymes digestives aident-elles contre les ballonnements ?

Alors que les ballonnements sont très courants, avec environ 10% des Français qui souffrent régulièrement de ballonnements (6), les enzymes digestives sont-elles le remède magique pour prévenir et traiter l’inconfort des ballonnements ?

Eh bien, oui et non. Si votre diagnostic médical présente un déficit enzymatique ou un trouble digestif, les compléments alimentaires à base d’enzymes digestives peuvent aider à soulager une grande partie des ballonnements, des crampes et de la douleur résultant d’aliments non digérés.

Par exemple, si vous avez diagnostiqué une insuffisance pancréatique exocrine (IPE), une condition entraînant l’incapacité de digérer et d’absorber correctement les aliments, les enzymes digestives prescrites aideraient certainement à réduire les ballonnements (7). De même, les compléments de lactose (comme Lactaid®) se sont avérés efficaces pour réduire les ballonnements et l’inconfort digestif chez les personnes intolérantes au lactose. La recherche a également montré que les personnes atteintes du syndrome du côlon irritable (SCI ou SII) qui prennent un complément Beano® avec un repas riche en glucides ont également subi une diminution des ballonnements (8).

 

article-compléments-alimentaires-élaborés-avec-des-enzymes-digestives-aident-elles-à-soulager-les-ballonnements-2

Pour ceux qui se demandent ce qu’est le Beano®, il s’agit du nom commercial de l’enzyme alpha-galactosidase (9). Elle est responsable de la décomposition des glucides complexes, également appelés oligosaccharides. Ce type de glucides se trouvent dans des aliments comme les légumineuses, ainsi que dans certains fruits, légumes, céréales et noix. Mais certaines personnes sont plus sensibles aux oligosaccharides. Et, donc, ils peuvent être difficile à digérer, ce qui provoquent souvent des gaz et des ballonnements. C’est pourquoi prendre un complément Beano avant de manger un copieux bol de chili aux haricots ou une assiette de choux de Bruxelles rôtis peut apporter un soulagement. Car l’enzyme présente va décomposer les oligosaccharides en sucres simples plus faciles à digérer.

Quant à Lactaid®, ces tablettes fournissent l’enzyme, la lactase, nécessaire pour digérer facilement et sans douleur les aliments riches en lactose comme de bonnes tranches de pizza au fromage ou un bon milkshake crémeux. Ce comprimé a sauvé des millions d’amateurs de produits laitiers des longues journées de crampes d’estomac, de ballonnements, de nausées et des allers fréquents aux toilettes.

Bon, il existe de nouvelles recherches passionnantes indiquant le bénéfice possible des enzymes digestives pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque qui consomment (intentionnellement ou pas) de petites quantités d’aliments contenant du gluten (10). En effet, ces enzymes digestives peuvent aider à décomposer efficacement le gluten et à prévenir les dommages faits à l’intestin grêle.

Cependant, la recherche dans ce domaine n’en est qu’à ses débuts et n’est pas encore concluante. Alors, méfiez-vous des compléments à base d’enzymes digestives commercialisés auprès des personnes atteintes de la maladie cœliaque. Car ils peuvent faire plus de mal que de bien !

Bien qu’il existe des recherches soutenant l’utilisation d’enzymes digestives pour les ballonnements, il est important de noter que les ballonnements dans ces cas-là sont les conséquences à une infection diagnostiquée, à une intolérance ou à une sensibilité. Cela ne correspond pas à vos ballonnements ordinaires après avoir bu un trop grand nombre de boissons alcoolisées ou mangé une part de pizza supplémentaire.

Donc, si vous n’avez pas de déficit en enzymes digestives ou d’intolérance connue, prendre des compléments alimentaires à base d’enzymes digestives ne fera pas grand-chose pour aider, pour prévenir ou pour réduire les ballonnements. Gardez à l’esprit que les ballonnements peuvent être causés par un large éventail de facteurs, allant de manger trop ou trop rapidement, aux menstruations, à des troubles digestifs graves comme la maladie cœliaque ou le SCI.

Consommer plus d’enzymes digestives en plus des enzymes digestives pleinement fonctionnelles que vous avez déjà à bord ne fera rien pour remédier à la cause sous-jacente de vos ballonnements et ne fournira pas non plus une solution. Si vous pensez avoir une intolérance ou un déficit en enzymes digestives, je vous recommande vivement d’en parler avec votre médecin pour confirmer votre diagnostic avant de prendre des compléments.

4. Y a-t-il un danger à prendre des enzymes digestives ?

Si vous êtes une personne en bonne santé, le risque de préjudice réel est faible. Cependant, la prise d’enzymes digestives sans carence pourrait en fait provoquer les symptômes exacts que vous essayez de soulager, tels que les nausées, la diarrhée et les ballonnements (11). En de rares occasions, les enzymes digestives peuvent parfois provoquer des réactions allergiques comme des démangeaisons, des éruptions cutanées, des douleurs à l’estomac ou des symptômes plus graves.

Mais, la plupart du temps, ces enzymes digestives ne feront qu’épuiser votre portefeuille car elles peuvent être chères et vous devez prendre plusieurs comprimés par repas. De plus, de nombreux compléments alimentaires à base d’enzymes digestives ne sont pas bien réglementés ou bien étudiés. Par conséquent, beaucoup de ces compléments vendus en commerce (vente sans ordonnance) ne contiennent pas les niveaux cliniquement significatifs d’enzymes digestives par rapport aux enzymes digestives délivrées sur ordonnance. En d’autres termes, vous ne savez pas réellement la quantité d’enzymes digestives que vous allez obtenir dans un complément alimentaire en vente libre.

Il convient également de noter que de nombreuses enzymes digestives peuvent également interagir avec les médicaments. Par exemple, l’enzyme bromélaïne a des propriétés anticoagulantes, ce qui la rend dangereuse pour les personnes prenant des anticoagulants. Il est donc important de parler à votre médecin avant de prendre tout nouveau compléments alimentaires à base d’enzymes digestives (d’ailleurs avant tout complément alimentaire ou supplémentation) afin de s’assurer qu’il soit sans danger pour la consommation.

Pour conclure

Alors, finalement, les enzymes digestives aident-elles à soulager les ballonnements ? Comme discuté, la personne en bonne santé sans diagnostic de déficience ou d’intolérance en enzymes digestives ne subira probablement pas de diminution des ballonnements en prenant des compléments d’enzymes digestives. Dans certains cas, vous pouvez même ressentir une aggravation des symptômes si vous ne faites pas un travail d’enquête pour déterminer la cause première de votre inconfort digestif.

Cependant, si vous déterminez que vos ballonnements sont causés par une intolérance au lactose ou une incapacité à digérer certains glucides complexes, alors vos ballonnements peuvent bénéficier de l’utilisation d’un complément alimentaire à base d’enzymes digestives.

Néanmoins, je vous recommande de faire preuve de prudence lors de l’essai d’autres compléments alimentaires digestives, car non seulement ils sont chers, mais ils ne sont pas non plus bien réglementés ou soutenus par la recherche. Et, dans le pire des cas, peuvent augmenter vos symptômes. Donc méfiez-vous des allégations farfelues faites par les compléments alimentaires à base d’enzymes digestives. Pour en savoir plus sur la sécurité des compléments alimentaires, je vous ai concocté un article sur la manière de choisir le bon complément alimentaire pour vous aider en toute sécurité (et surtout pour ne pas gaspiller votre argent).

Commentez et Partagez notre article !

J’espère que cet article vous a plu et vous aidera à guérir votre relation avec votre corps et la nourriture. Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez à nous laisser des commentaires. Nous serons ravis de vous entendre !

Céline Maetti

Diététicienne/Nutritionniste

Je suis moi-même passée par toutes les croyances sur notre santé (régimes, exercices intensifs,...) J'ai traversé de nombreuses étapes avant de réaliser ce qu'on nous cache réellement.
Etudiant pendant plus de 15 ans les recherches scientifiques, je souhaite partager avec le plus grand nombre ce que j'ai pu découvrir. Et c'est avec toute une équipe d'experts dans leur domaine que j'ai construit les programmes Miam&Fit. Mon objectif est d'aider les gens à retrouver la santé et à aimer leur vie !

Si vous avez aimé mon article, laissez moi un petit commentaire laughing.

Vous souhaitez en savoir plus ? Regardez notre page ici.

Bibliographie :

(1)  SMITH M. E., et MORTON D. G. “2 – The mouth, salivary glands and œsophagus” – The Digestive System (second edition), 2010, pp. 19 – 38. DOI : 10.1016/B978-0-7020-3367-4.00002-5

(2) MAZORRA-MANZANO M. A., RAMIREZ-SUAREZ J. C., et YADA R. Y. “Plant proteases for bioactive peptides release : a review” – Critical Reviews in Food Science and Nutrition, 2018, 58(13), pp. 2147 – 2163. DOI : 10.1080/10408398.2017.1308312

(3) DA MOTA R. V., CORDENUNSI B. R., DO NASCIMENTO J. R., et al. “Activity and expression of banana starch phosphorylases during fruit development and ripening” – Planta, 2002, 216, pp. 325 – 333. DOI : 10.1007/s00425-002-0858-6

(4) STRUYVENBERG M. R., MARTIN C. R., et FREEDMAN S. D. “Practical guide to exocrine pancreatic insufficiency – breaking the myths” – BMC Medicine, 2017, 15 (29). DOI : 10.1186/s12916-017-0783-y

(5) IANIRO G., PECERE S., GIORGIO V., et al. “Digestive enzyme supplementation in gastrointestinal diseases” – Current Drug Metabolism, 2016, 17(2), pp. 187 – 193. DOI : 10.2174/138920021702160114150137

(6) TUPPIN P., RIVIERE S., DEUTSCH D., et al. “Burden of drug use for gastrointestinal symptoms and functional gastrointestinal disorders in France : a national study using reimbursement data for 57 million inhabitants” – Therapeutic Advances in Gastroenterology, 2019, 12. DOI : 10.1177/1756284819853790

Bibliographie :

(7) GAN C., CHEN Y.-H., LIU L., et al. “Efficacy and safety of pancreatic enzyme replacement therapy on exocrine pancreatic insufficiency : a meta-analysis” – Oncotarget, 2017, 8, pp. 94920 – 94931. DOI : 10.18632/oncotarget.21659

(8) TUCK C. J., TAYLOR K. M., GIBSON P. R., et al. “Increasing symptoms in irritable bowel symptoms with ingestion of galacto-oligosaccharides are migited by α-galactosidase treatment” – American journal of gastroenterology, 2018, 113(1), pp. 124 – 134. DOI : 10.1038/ajg.2017.245

(9) FABRIS E., BULFONI M., NENCIONI A., et al. “Intra-laboratory validation of alpha-galactosidase activity measurement in dietary supplements” – Molecules, 2021, 26(6), pp. 1566. DOI : 10.3390/molecules26061566

(10) Celiac Disease Foundation. “Significant clinical progress for latiglutenase” – Celiac Disease Foundation, 2021, article internet. Consulté le 28.10.2021. https://celiac.org/about-the-foundation/featured-news/2021/05/significant-clinical-progress-for-latiglutenase/ 

(11)  DURIE P., BAILLARGEON J.-D., BOUCHARD S., et al. “Diagnosis and management of pancreatic exocrine insufficiency (PEI) in primary care : consensu guidance of a Canadiian expert panel” – Current medical research and opinion, 2018, 34(1), pp. 25 – 33. DOI : 10.1080/03007995.2017.1389704

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à ma newsletter !

Des conseils exclusifs sur l'alimentation intuitive, la liberté alimentaire et l'acceptation corporelle livrés directement dans votre boîte mail !

Recevez gratuitement nos 5 plans de nutrition ainsi que nos recettes, vidéos et nouveaux articles en matière de bonne santé...

Nous respectons votre vie privée. Toutes vos informations sont 100% sécurisées et ne seront jamais communiquer.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

VOIR D’AUTRES POSTS

Le régime “KETO” ou cétogène pour la perte de poids

Le régime “KETO” ou cétogène pour la perte de poids

Découvrez, dans cet article, ce qu’est le régime Keto ou cétogène. Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Et est-ce qu’il entraîne vraiment une perte de poids ?
Répondons à toutes ces questions dans cet article.

Les influences sur nos choix alimentaires

Les influences sur nos choix alimentaires

Qui (ou quoi) contrôle quand, quoi et combien vous mangez ? Votre cerveau est influencé par une multitude de choses lors de vos choix alimentaires.
Nous naviguerons à travers ces influences, qu’elles soient physiologiques ou environnementales, conscientes ou inconscientes, hormonales ou neuronales, visuelles ou olfactives.

La vérité sur la combinaison alimentaire ou le régime dissocié

La vérité sur la combinaison alimentaire ou le régime dissocié

22.11.2021Avez-vous déjà entendu parler du régime dissocié ou de la combinaison alimentaire ? Ce régime alimentaire ne concerne pas ce qu'il faut manger ou les quantités. Mais, il met l'accent sur COMMENT mangez, en particulier comment manger les aliments : séparément...

Le régime “KETO” ou cétogène pour la perte de poids

Le régime “KETO” ou cétogène pour la perte de poids

Découvrez, dans cet article, ce qu’est le régime Keto ou cétogène. Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Et est-ce qu’il entraîne vraiment une perte de poids ?
Répondons à toutes ces questions dans cet article.

Les influences sur nos choix alimentaires

Les influences sur nos choix alimentaires

Qui (ou quoi) contrôle quand, quoi et combien vous mangez ? Votre cerveau est influencé par une multitude de choses lors de vos choix alimentaires.
Nous naviguerons à travers ces influences, qu’elles soient physiologiques ou environnementales, conscientes ou inconscientes, hormonales ou neuronales, visuelles ou olfactives.

CONNEXION

Des articles sur votre être-bien livré directement dans votre boite de réception.

Pin It on Pinterest

Share This