Sélectionner une page
12 mauvais conseils en nutrition à ne pas suivre

04.07.2022

Miam&Fit_12-mauvais-conseils-en-nutrition-à-ne-pas-suivre

Depuis que la plateforme TikTok existe, les mauvais conseils en nutrition pleuvent par milliers. Bon, je comprends que l’on ait besoin de motivation pour ces propres objectifs de santé. Bien que le changement puisse être difficile, il peut avoir un impact merveilleux sur votre vie. Néanmoins, si quelqu’un vous promet une “solution rapide”, courez à sens inverse car c’est complètement FAUX !

De nombreuses personnes tombent malheureusement dans les millions de pièges tendant par la culture diététique et se trouvent alors coincées dans la désinformation. Dans cet article, j’ai décidé de vous donner les clefs pour vous aider à reconnaître une fausse information ou conseil en nutrition. Et, vous comprendrez pourquoi je lève les yeux au ciel chaque fois que je vois, lis ou entends ces mots ou phrase.

1. Les mots et les phrases indiquant de mauvais conseils en nutrition

Avertissement : certains de ces mots et expressions FERONT écarquiller les yeux de tout diététicien(ne) professionnel et bien formé(e) en nutrition.

a. Mauvais conseil n°1 : “DETOX”

On commence par le top 1. C’est mon préféré… Si vous me suivez depuis un certain temps, vous avez pu constater mes articles et vidéos sur les détox,comment ils n’ont absolument aucun sens physiologiquement parlant et sont très offensants pour nos corps incroyables !

Si quelqu’un promet qu’un aliment, un produit ou un mode de vie va “détoxifier” votre corps, alors fuyez !! Pourquoi ? Parce que notre corps un système de détoxification incroyable : le foie, les reins, les poumons et d’autres organes incroyables. Si vous cherchez à “nettoyer” votre mode de vie, commencez par manger moins d’aliments raffinés/préemballés et recommencez à manger plus d’aliments entiers cuisinés à la maison. Rien ne vaut la cuisine maison !

b. Mauvais conseil n°2 : Arrêter tout un groupe alimentaire

Ah, enfin, le guide alimentaire change, et il était temps. Bien qu’il y ait des défauts, il y a encore de bons composants qui aident à façonner notre façon de manger, comme les groupes d’aliments. Au sein de chaque groupe alimentaire (légumes/fruits, céréales, lait et substitus, viandes et substitus) se trouvent différentes sources de nutriments dont notre corps a besoin. Par exemple, le groule alimentaire Viandes et substitus nous fournit des protéines solides, qu’elles soient d’origine animale ou végétale. Le groupe Lait et sbstitus nous fournit des nutriments tels que des oprtéines et du calcium, comme le yaourt à la gracque ou let lait de soja. Si nous supprimons un groupe entier, comme les céréales, nous manquons de vitamines et de minéraux importants tels que les fibres, les vitamines B, les antioxydants, etc. C’est évidemment un mauvais conseil nutrition et pas vraiment amusant.

c. Mauvais conseil n°3 : “SANS SUCRE”

Il est évident que trop de sucre n’est pas une chose. Et oui, nous consommons définitivement trop de sucre raffiné dans notre alimentation ! Bon ça ce n’est pas une grande nouvelle… Néanmoins, beaucoup de coachs en nutrition conseillent des régimes alimentaires sans sucre, donc TOUT le sucre est éliminé.

Les fruits et certains légumes sont des sources élevées d’un sucre appelé “fructose”. Ces sucres sont intacts dans les cellules du fruits et sont libérés à un rythme plus lent que le sucre de table. Les fruits sont également une excellente source de fibres, de nutriments et d’antioxydants, qui constituent tous une alimentation nutritive. Si vous souhaitez réduire votre consommation de sucre raffiné, comme les farines blanches, les bonbons, les sodas, etc., alors c’est très bien.

Mais n’oubliez pas que tout peut être consommé avec modération. Tous les aliments peuvent faire partis d’une alimentation équilibrée. Nous devons apprécier notre nourriture et nous rappeler que la nourriture est une expérience tout autant qu’elle est un carburant pour notre corps.

d. Mauvais conseil n° 4 : “tel ou tel régime pour perdre du poids”

Avez-vous déjà entendu quelqu’un vous dire combien de poids il/elle avait perdu avec un certain régime ? Puis, le lendemain, vous entendez une autre personne vous dire qu’elle a perdu poids avec le régime totalement opposé ? Comment cela a-t-il un sens s’il est censé y avoir un seul bon régime ? Eh bien, la réponse est assez simple. Chaque fois que vous faites un régime, vous faites plus attention à ce que vous mangez et contrôler donc votre consommation. (Mais, s’il vous plaît ne le faites pas, ce n’est pas amusant et il existe de meilleures façons d’être en bonne santé).

Donc, que ce soit Paleo, Keto, Vegan, riche en glucides, faible en glucides, riche en graisses, faible en graisses, peu importe, vous risquez de perdre du poids simplement parce que vous prenez des décisions alimentaires conscientes, que vous mangez à la maison et que vous surveillez votre apport. Tout cela contribue à la perte ou au maintien du poids. Donc, tout régime présenté comme LE SEUL régime qui fonctionne est un mauvais conseil en nutrition.

e. Mauvais conseil n° 5 : “Perdez 10 kilos en 2 semaines!” ou “Perdez du poids rapidement”

N’avez-vous pas remarqué que chaque fois que vous vous promettez de perdre du poids en peu de temps, soit vous ne pouvez pas perdre du poids aussi vite, soit vous perdez du poids puis vous le reprenez, et plus encore. De plus, chaque fois que vous avez un changement de poids rapide et important, vous modifiez votre métabolisme. C’est-à-dire que vos mécanismes physiologiques et biochimiques sont perturbés, ce qui peut rendre la prochaine perte de poids difficile.

Tout programme de perte de poids que vous faites pendant un certain laps de temps n’en vaut pas la peine. Néanmoins, certains programmes peuvent recommander de petits changements à essayer pendant 30 jours, par exemple. Et, ça c’est bien! Mais si ce programme vous demande de changer complètement vos habitudes alimentaires pendant cette période de temps et que vous savez que vous ne pourrez pas le suivre à long terme, dites tout simplement “non, merci!”.

Comme, dans la fable de La Fontaine, “le Lièvre et la Tortue”, soyez la tortue. La lenteur et la régularité gagnent la course au changement de comportement à long terme. Je sais que ce n’est pas aussi glamour que ces mauvais conseils nutritionnels, mais cela fonctionne réellement.

f. Mauvais conseil n°6 :  “SANS TOXINE” ou “alimentation propre”

Bon, bien sûr, nous ne voulons pas manger de poison. Mais, il y a eu un nombre écrasant d’allégations indiquant que tout ce que nous mangeons est “toxique” ou contient des “toxines”. La solution proposée ? “L’alimentation propre” ou “Clean eating”.

Bien que l’idée générale d’une alimentation “propre” soit bonne (c’est-à-dire des aliments entiers), elle prend une tournure négative lorsque nous commencçons à considérer les aliments comme “sales” et “mauvais”. Dès que nous commençons à étiqueter les aliments avec des termes positifs et négatifs, nous tournons autour de l’orthorexie.

La nourriture doit être considérée comme une expérience sociale, culturelle et nourrissante. Alors que certains sont meilleurs pour nous que d’autres d’un point de vue nutritionnel, nous devons nous rappeler que porter un jugement sur nos habitudes alimentaires n’est pas plus sain que de manger un bol de chips de temps en temps.

g. Mauvais conseil n°7 : “Superaliments”

Chaque année, il y a de nouveau superaliments qui sortent à la mode. C’est drôle parce que ces aliments existent depuis bien plus longtemps que les tendances des superaliments. Aucun aliment en particulier ne va guérir une maladie ou vous aider à perdre du poids.

Tous les aliments contiennent un ensemble individuel de nutriments qui peuvent être bénéfiques pour notre corps. Au lieu de manger la même chose encore et encore, vous devriez manger une variété d’aliments riches en nutriments pour vous assurer que votre corps reçoive un nombre varié de vitamines, de minéraux, d’antioxydants et plus encore !

h. Mauvais conseil n° 8 : “Bio” ou “Naturel”

Attention, je ne suis pas ici pour vous juger ou pour juger vos choix. Vous êtes libres de choisir de choisir des produits bio si vous le souhaitez. Il n’y a aucun souci pour moi. Concernant le bio, je sais que c’est un terrain “glissant” (LoL !) et que vous êtes nombreux à défendre le “bio”. Le “bio” est avant tout une idéologie, un concept de “respect de la terre et de l’environnement”. Et, je suis d’accord avec cela. Cependant, je souhaite clarifier certaines choses et croyances que l’on peut avoir avec le “bio”.

“Bio” est un terme réglementé donc oui, il y a des différences avec le conventionnel. Mais, des différences nutritionnelles ?

Une revue systématique et méta-analyse n’a montré que de minuscules augmentations minimes de certaines vitamines, minéraux, antioxydants et phytonutriments en raison de la qualité du sol, mais une qualité inférieure des protéines (1). Cependant, les preuves sont limitées quant à savoir si le “bio” améliore ou non la santé globale. De nombreux experts suggèrent que cela ne ferait pas une différence suffisamment importante. De plus, les auteurs ont noté que des recherches plus rigoureuses et standardisées sont nécessaires.

Si vous êtes préoccupés par les pesticides, sachez que les réglementations françaises sont très strictes concernant l’utilisation des pesticides et les agriculteurs ne les utilisent que pour obtenir de meilleures récoltes. L’agriculture biologique implique la rotation des cultures et l’utilisation de plantes et de fumier compostés pour enrichir le sol et éviter l’utilisation de pesticides artificiels ou synthétiques, seuls les pesticides “bio” ou “organiques” ou fabriqués par l’Homme sont autorisés et également réglementés.

Concernant, le mot “naturel”. C’est assez délicat car ce terme n’est pas réglementé. Ce qui signifie que tout peut être appelé “naturel”. Par exemple, l’arsenic est naturel, mais je ne considérerais pas cela comme une bonne chose ! N’oubliez pas que la dose fait le poison. Cela signifie que oui, une exposition extrême élevée à un certain pesticide même naturel peut causer un problème de santé.

Mais il est peu probable que vous mangiez suffisamment d’un aliment pour avoir un effect sur vous. En fin de compte, l’important est d’inclure plus de légumes et de fruits dans votre alimentation, qu’ils soient bio ou non. N’oubliez pas de toujours laver vos produits à l’eau courante et/ou en ajoutant un peu de vinaigre blanc à votre eau de nettoyage, d’utiliser une brosse à récurer pour les peau plus rugueuses avant de les manger !

i. Mauvais conseil n°9 : Aliments “healthy”

Bien que ce terme ne soit pas intrinsèquement mauvais, il peut être utilisé de manière trompeuse. Evidemment, nous voulons tous vivre des modes de vie sains, c’est une évidence ! Ce qui ne va pas, c’est de jeter le mot “sain” ou “healthy” devant quelque chose pour donner l’impression que c’est le cas. Ce n’est pas parce que vous dites “double cheeseburger sain” que vous devez tout de suite croire que vous pouvez en manger 10. Ce ne sont que de mauvais conseils nutritionnels.

j. Mauvais conseil n°10 : “Sans ……”

Encore une fois, un aliment “sans” quelque chose peut être une bonne ou une mauvaise chose. Prenez les acides gras trans, par exemple. Nous voulons les éviter en raison des preuves bien documentées qui les dirigent vers les maladies cardiaques. D’un autre côté, dire que quelque chose est “sans gras” alors qu’il s’agit de réglisse (c’est juste du sucre) est trompeur pour le public.

Souvent, quand quelque chose est exempt d’une chose, cette chose est plus élevé d’une autre, alors regardez chaque aliment dans son ensemble.

Miam&Fit_12-mauvais-conseils-en-nutrition-à-ne-pas-suivre-2

k. Mauvais conseil n°11 : ARGENT €€€

La nutrition ne doit pas être chère. Chaque fois que vous devez compter sur des régimes alimentaires ou des substitus de repas ou autres produits de régime, vous gaspillez votre argent. Connaissez-vous quelqu’un qui a essayé de vous inscrire à un programme de compléments nutritionnels ? Voilà, ça c’est de l’argent jeter par la fenêtre. Vous pourriez vraiment investir votre argent dans des aliments plus nutritifs et délicieux. Croyez-moi, ces boissons gazeuses vitaminées ne vont pas autant vous aider comme l’action synergique des aliments le fera avec les vitamines et minéraux.

l. Mauvais conseil n°12 : Histoires personnelles

Les histoires personnelles peuvent aider à démontrer le fonctionnement d’un régime ou d’un produit. C’est d’ailleurs ce que mettent en avant les régimes ou les personnes souhaitant vous vendre leurs produits. Malheureusement, les anecdotes personnelles ne sont pas des recherches scientifiques. Etant donné que tout le monde est différent, ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. Dans certains cas, les histoires peuvent également être fabriquées pour sembler plus intéressantes ou favoriser le produit et les images sont photoshoppées (n’est-ce pas agaçant de voir une publicité anti-âge et que seulement sur la photo “après” le visage soit bien maquillé ??)

2. Attention à vos sources et aux sites web en nutrition

Maintenant que vous connaissez quels mauvais conseils en nutrition sont à éviter. Si, un site internet contient ces messages alarmistes, alors vous savez que ce site contient probablement de fausses informations. Sachez que déchiffrer la recherche en nutrition et évaluer de manière critique les études scientifiques est assez compliqué. C’est pourquoi il est important de reconnaître les professionnels formés dans ce domaine.

Oui, je sais ce que vous vous dites que toutes les études ne se valent pas. Effectivement, certaines peuvent être très imparfaites et j’en parle assez souvent. Et, certains sites web peuvent contenir des informations hyperliées à la recherche, ce qui est un bon début (bien que cela ne vous dise pas si cette recherche a été soigneusement sélectionnée ou non).

Une chose est assez sûre : chaque fois que vous voyez des déclarations en gras indiquant que “X provoque Y”, vous savez que vous êtes sur un site avec des recherches incomplètes et qu’il peut y avoir beaucoup d’affirmations fausses. Pourquoi ? Parce que la recherche peut rarement prouver la causalité mais plutôt la corrélation. Cela signifie que X peut être lié à Y, mais on ne sait pas ce qui cause quoi.

Ce que je vais dire peut en choquer plus d’un et surtout JE NE FAIS PAS LA PROMOTION DE FUMER, mais, par exemple, fumer des cigarettes est fortement corrélé au cancer du poumon, mais vous n’êtes pas assuré de l’avoir un jour. ATTENTION ! Ne vous mettez pas en colère. Mais c’est la vérité. Beaucoup de personnes fument puis décident d’arrêter de fumer et n’ont pas de cancer du poumon. Donc encore une fois, je ne fais pas la promotion des cigarettes. Mais, il faut être honnête, fumer une cigarette dans sa vie ne va pas provoquer de cancer du poumon immédiatement. Bien sûr, le faire sur le long terme à un rythme assez poussé (soit plusieurs paquets par jour) augmentera le risque de développer le cancer du poumon. Et, cela s’applique pour de nombreuses choses.

Ainsi, suggérer que le cancer ou toute autre maladie peut être facilement guérie naturellement est préoccupant et encore une fois, contraire à l’éthique.

3. Qu’est-ce qui fonctionne alors ?

Bon, finalement, qu’est-ce qui fonctionne et comment tenir nos objectifs ? Depuis un certain temps, les chercheurs étudient le changement de comportement. Parce qu’ils veulent savoir si les gens peuvent tenir leurs objectifs, par quels moyens et pour combien de temps.

Est-ce qu’à un moment donné de votre vie, vous n’avez pas réussi à vous en tenir à au moins un de vos objectifs ? Sachez que ce n’est pas grave parce que nous sommes humains après tout. Ce qui est important, c’est que vous fassiez les premiers pas pour changer votre vie de manière positive. Parce que la vie n’est pas une route toute droite, mais plutôt une courbe sinueuse avec des obstacles sur le chemin. C ‘est peut-être difficile, mais ça vaut le coup quand vous les atteignez !

De plus, les chercheurs ont découvert qu’en fixant un objectif, comme manger 5 fruits et légumes par jour, ou en surveillant son comportement avec l’utilisation d’un journal alimentaire ou d’un tracker de fitness, étaient indépendamment associés à un changement de comportement (2). Les auteurs ont noté que lorsqu’une personne se fixe un objectif et suit ensuite son changement, elle est plus suceptible d’avoir un changement de comportement à long terme. Ils mentionnent également qu’il existe deux éléments clés au succés à long terme :

  • l’auto-régulation : les compétences ou le “comment faire” ;
  • une compréhension de la raison du changement : “pourquoi ce changement souhaité ?”.

En d’autres termes, il peut être difficile de modifier vos habitudes alimentaire si vous n’avez pas les compétences (par exemple, cuisiner, planifier des repas, connaissances en nutrition) et/ou si vous ne savez pas pourquoi vous voulez changer (par exemple, pourquoi voulez-vous perdre du poids ? pourquoi voulez-vous développer vos muscles ?).

Dans ce cas, parler à un(e) diététicien(ne) ou à votre médecin peut vous aider à identifier les raisons du changement et vous fournir les outils pour rendre le changement possible. Vous pouvez également utiliser l’acronyme SMART pour vous aider :

  • S = fixer des objectifs SPECIFIQUES et détaillés,
  • M = votre objectif doit être MESURABLE,
  • A = ATTEIGNABLE donc réalisable,
  • R = REALISTE,
  • T = pendant une période de TEMPS, un délai déterminé pour atteindre votre objectif.

Exemple : “faire 10 000 pas par jour pendant les 2 prochaines semaines, en utilisant mon moniteur d’activité”. Il s’agit bien d’un objectif SMART car il est spécifique (marcher 10 000 pas), mesurable (utilisation d’un tracker), atteignable (ceci est individuel, mais vous pouvez le faire), réaliste (marcher 100 000 pas par jour ne serait pas réaliste), et en temps déterminé (pendant 2 semaines et vous pouvez le contrôler au bout de 2 semaines).

Pour conclure

Vous pouvez commencer à n’importe quel moment. Le plus dur est toujours de faire le premier pas et de commencer. Faites de petits changements sur une longue période si votre objectif est le changement sur le long terme. Soyez conscients des personnes qui aiment propager la peur, de la science erronée (avec des affirmations audacieuses telles que “X provoque Y”) et de tout ou toute personne qui promet un remède miracle. Ce sont tous de mauvais conseils nutritionnels qui ne vous aideront pas à atteindre vos objectifs. En cas de doute, recherchez toujours des sites web crédibles de professionnels de la santé réglementés, pour obtenir vos informations nutritionnelles.

Voici un contrôle rapide :

  • La personne ou l’entreprise promet-elle des résultats rapides ? en quelques semaines ?
  • Utilisent-ils les mots à la mode pour promouvoir leur produit, tels que “detox”, “entièrement naturel”, “super aliment” ?
  • Y a-t-il des frais d’inscription ou des produits coûteux que vous devez acheter ?
  • Le programme ou le produit n’est-il utilisé que pendant un certain laps de temps, comme “30 jours pour un nouveau vous” ?
  • Utilisent-ils des tactiques alarmistes ou des déclarations audacieuses ? du genre “Cet aliment VOUS TUE” ou “Mangez ces aliments si vous voulez éviter de contracter ……” ou “X cause Y” ou “Ceci va guérir le cancer” ?
  • Êtes-vous tenu d’éliminer des groupes d’aliments entiers ou de grandes portions d’un type d’aliments ? par exemple, éliminer tous les glucides ?

Il ne s’agit sûrement pas d’un(e) diététicien(ne) ou d’un expert ayant une longue formation dans le domaine de la nutrition (par exemple, un doctorat en sciences de la nutrition). 

Commentez et Partagez notre article !

J’espère que cet article vous a plu et vous aidera à guérir votre relation avec votre corps et la nourriture. Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à les poster. Je serai ravie de vous entendre !

Céline Maetti

Diététicienne/Nutritionniste

Je suis moi-même passée par toutes les croyances sur notre santé (régimes, exercices intensifs,...) J'ai traversé de nombreuses étapes avant de réaliser ce qu'on nous cache réellement.
Etudiant pendant plus de 15 ans les recherches scientifiques, je souhaite partager avec le plus grand nombre ce que j'ai pu découvrir. Et c'est avec toute une équipe d'experts dans leur domaine que j'ai construit les programmes Miam&Fit. Mon objectif est d'aider les gens à retrouver la santé et à aimer leur vie !

Si vous avez aimé mon article, laissez moi un petit commentaire laughing.

Vous souhaitez en savoir plus ? Regardez notre page ici.

Bibliographie :

(1) BARANSKI M., SREDNICKA-TOBER D., VOLAKAKIS N., et al. “Higher antioxidant and lower cadmium concentrations and lower incidence of pesticide resiudes in organically grown crops : a systematic literature review and meta-analyses” – British Journal of Nutrition, 2014, 112(5), pp. 794 – 811. DOI : 10.1017/S0007114514001366

(2) SAMDAL G. B., EIDE G. E., BARTH T., et al. “Effective behaviour change techniques for physical activity and healthy eating in overweight and obese adults; systematic review and meta-regression analyses” – International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity – 2017, 14(1), pp. 42. DOI : 10.1186/s12966-017-0494-y

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à ma newsletter !

Des conseils exclusifs sur l'alimentation intuitive, la liberté alimentaire et l'acceptation corporelle livrés directement dans votre boîte mail !

Recevez gratuitement nos 5 plans de nutrition ainsi que nos recettes, vidéos et nouveaux articles en matière de bonne santé...

Nous respectons votre vie privée. Toutes vos informations sont 100% sécurisées et ne seront jamais communiquer.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

VOIR D’AUTRES POSTS

Muffins aux mûres et à l’orange (keto ou céto)

Muffins aux mûres et à l’orange (keto ou céto)

Cookies Vegan au chocolat amandesNiveau FacileTemps 28 MinPortions 4 portionsNiveau FacileTemps 28 MinPortions 4 portionsCalories 144Protéines 8gLipides 10gGlucides 2gSucre 0gFibre 1gCalories 144Glucides 2gProtéines 8gSucre 0gLipides 10gFibre 1gCes muffins aux mûres...

Cookies Keto

Cookies Keto

Cookies KetoNiveau FacileTemps 20 MinPortions 20 biscuitsNiveau FacileTemps 20 MinPortions 16 biscuitsCalories 172Protéines 4gLipides 14gGlucides 7gSucre 4gFibre 3gCalories 172Glucides 7gProtéines 4gSucre 4gLipides 14gFibre 3gCes biscuits vegan au citron et aux...

Muffins aux mûres et à l’orange (keto ou céto)

Muffins aux mûres et à l’orange (keto ou céto)

Cookies Vegan au chocolat amandesNiveau FacileTemps 28 MinPortions 4 portionsNiveau FacileTemps 28 MinPortions 4 portionsCalories 144Protéines 8gLipides 10gGlucides 2gSucre 0gFibre 1gCalories 144Glucides 2gProtéines 8gSucre 0gLipides 10gFibre 1gCes muffins aux mûres...

Cookies Keto

Cookies Keto

Cookies KetoNiveau FacileTemps 20 MinPortions 20 biscuitsNiveau FacileTemps 20 MinPortions 16 biscuitsCalories 172Protéines 4gLipides 14gGlucides 7gSucre 4gFibre 3gCalories 172Glucides 7gProtéines 4gSucre 4gLipides 14gFibre 3gCes biscuits vegan au citron et aux...

CONNEXION

Des articles sur votre alimentation livré directement dans votre boite mail.

Pin It on Pinterest

Share This